Les stations
  • Français
  • English
  • Deutch
header-mobile
  • layer-un
  1. Blog
  2. Les colombes de Jean-Pierre David

Les colombes de Jean-Pierre David

L'histoire des Colombes

A la lame aiguisée de son Opinel, Jean-Pierre David sculpte habilement l'oiseau de bois depuis presque 50 ans. Objet d'art populaire typique du Val d'Abondance, il parait que les colombes étaient fabriquées autrefois durant les longues soirées d'hiver ou à l'alpage durant l'été. Nées de morceaux d'épicéa minutieusement choisis en altitude, certains les voient comme des symboles de paix, d'autres les accrochent comme des porte-bonheurs pour protéger leur foyer. Quoi qu'on en dise, c'est aussi un héritage qui nous raccroche au passé, aux valeurs traditionnelles. Comme des fragments d'histoire témoignant de l'identité montagnarde, ces oiseaux finement sculptés rappellent à ceux qui les possèdent leur attachement au pays haut-savoyard, au terroir particulier du chablais et celui de la vallée d'Abondance...

L'atelier de Théo

Découvrir

Pour voir les Colombes de Jean-Pierre

Les colombes de Jean-Pierre David

La fabrication des colombes tient encore aujourd'hui grâce au savoir-faire de quelques spécialistes passionnés, dont l'initiation se fait souvent au sein du cercle familial et traverse les générations.
Dans la famille David, Pépé Théo apprit d'abord les gestes de son père dans les années 1920, qu'il transmit ensuite à son fils Jean-Pierre, lorsqu'il avait 15-16 ans.

Depuis sa première colombe, Jean-Pierre ne s'est jamais arrêté d'en fabriquer.
Exerçant le métier d'agriculteur l'été, il aura laissé chaque hiver la neige recouvrir ses alpages pour retrouver une vie de vallée. Alors, loin de l'agitation des skieurs qui sillonnent toute la journée les pistes du domaine des Portes du Soleil, c'est au cœur de Châtel qu'il se retrouve, à l'abris dans son chalet logiquement nommé " les Colombes ".
Là, installé paisiblement au coin du feu, il ressort son fidèle couteau et recommence à entamer ses petits morceaux de bois humides précieusement conservés. Il les détaille d'abord grossièrement pour leur donner une forme d'oiseau, puis il délite ensuite les unes après les autres de fines lamelles en forme de plumes avant de les déployer comme un éventail. Il lui faudra environ 5 heures pour réaliser une seule pièce. Depuis les années 1970, Jean-Pierre David aura ainsi confectionné des dizaines de colombes à chaque saison, faisant le bonheur des locaux et des touristes en vacances. Aujourd'hui encore, ses gestes sûrs témoignent de dizaines d'années de pratique. Tandis que beaucoup de montagnards de sa génération ont suivi le modernisme des stations de skis, lui a continué de cultiver un art populaire peu répandu.
Eclaireur discret d'une tradition artisanale héritée de ses aïeuls, l'Homme est à l'image de ses colombes finalement.
Unique, inspirant et mystérieux.